top of page
Rechercher

(Se) Pardonner, un acte libérateur envers Soi !

Dernière mise à jour : 21 juin





« SE PARDONNER »


C'est probablement la chose la plus difficile à faire mais la plus libératrice que l’on puisse s’accorder à soi-même.

Et quand cela implique quelqu’un d’autre que soi, même s’il/si elle nous pardonne, nous restons malgré tout avec nos doutes et notre culpabilité.


Alors, ce n'est pas facile, mais tentons de nous pardonner pour nous libérer et avancer !




JE ME PARDONNE D’AVOIR FAILLI ENVERS MOI-MÊME


Je me pardonne de n’avoir pas vu et compris la toute petite fille blessée qui souffrait tant en moi.

Je me pardonne de l'avoir muselée et d’avoir ainsi tu mes émotions pendant tant d’années.

Je me pardonne pour toutes les fois où je me suis moi-même abandonnée, trahie et rejetée.

Je me pardonne de ne pas m’être suffisamment écoutée et respectée.

Je me pardonne d'avoir eu des difficultés à me prioriser et à me choisir.

Je me pardonne de m’être souvent oubliée.

Je me pardonne d’avoir été vulnérable et ultra-sensible.

Je me pardonne d'avoir été parfois sur la défensive et dure.

Je me pardonne d’avoir fait tel et tel choix dans ma vie.

Je me pardonne de ne pas être toujours parvenue à choisir plus rapidement ou clairement.

Je me pardonne d'avoir autorisé l'autre à me blesser, me trahir, m'abandonner et ne pas me respecter.

Je me pardonne pour mes « up and down » et mes « tout ou rien ».

Je me pardonne pour mes erreurs, mes dysfonctionnements, mes ombres.

Je me pardonne...





JE ME PARDONNE D’AVOIR FAILLI ENVERS L’AUTRE


Je me pardonne d’avoir blessé l'Autre.

Je me pardonne d'avoir parfois préféré ne rien dire et de faire silence.

Je me pardonne de ne pas toujours avoir été authentique par manque de conscience de moi-même.

Je me pardonne de ne pas avoir toujours été capable d’exprimer mes ressentis par peur de blesser, déranger ou perdre l’autre.

Je me pardonne de ne pas avoir toujours entendu et compris l’autre dans ses difficultés, ses ressentis et blessures.

Je me pardonne d’avoir parfois voulu sauver l’autre à tout prix et d’avoir parfois même insisté, lui témoignant ainsi mon manque de confiance en lui/elle et sa résilience.

Je me pardonne de ne pas avoir donné suffisamment de temps à l'autre.

Je me pardonne de ne pas être toujours parvenue à accepter ce qui est et à lâcher prise.

Je me pardonne...




Je me pardonne, je m'accepte et je m'aime telle que je suis, parfaitement imparfaite !


Je sais que tout ce que j'ai traversé était le chemin à expérimenter pour grandir et que toutes les épreuves rencontrées jusqu'ici ont construit la personne que je suis aujourd'hui, pour me rapprocher chaque jour un peu plus de moi-même.





ET ENSUITE ?


J'ai également pardonné à mes parents leurs défaillances, leurs injonctions...

J'ai pardonné à chaque personne qui m'a blessée, tantôt consciemment, tantôt inconsciemment... un ami, une amie, un Amour... Je ne garde aucune rancoeur et c'est profondément libérateur.


Aujourd’hui et au fil du temps, je pense m’être, en grande partie, pardonnée pour tout ce que j'ai écrit ci-dessus.

Pour y parvenir, j'ai petit à petit osé voir mes mécanismes et ensuite prendre ma part de responsabilité dans chaque situation, en laissant sa part à l'autre si quelqu'un d'autre était impliqué. A chaque instant, je n'oublie pas que dans une relation, nous sommes minimum deux ; chacun a donc sa part de responsabilité, il n'est pas question de tout porter ni de tout faire porter à l'autre, ce serait injuste dans les deux cas.


Je sais aussi que je fais du mieux que je le peux à l'instant T.

Je tente de mettre dès que possible de la conscience sur mes pensées, mes mots, mes actes ou mes mécanismes. Ensuite, je m'excuse si j'estime que c'est juste et nécessaire, et je tente de faire autrement (tant vis-à-vis de moi-même que vis-à-vis de l'autre) et de ne plus reproduire mes éventuels schémas.


Je tente donc d’agir chaque jour avec plus de conscience de moi, de mon énergie et de l’impact que je peux avoir sur l’autre, tout en me respectant et en restant moi-même, dans l’authenticité et la bienveillance.


Ce n'est pas facile tous les jours, je reste humaine 😊... mais je m'y attèle.



« Le pardon


Pardonner quelqu'un ne veut pas dire pardonner son comportement.

Ce n'est pas non plus oublier la façon dont il t'a blessé ni le laisser te faire du mal.

Pardonner signifie faire la paix avec ce qui s'est passé.

Cela signifie reconnaître ta blessure, en te donnant la permission de la ressentir et de comprendre que cette douleur ne te sert plus à présent.

Ça veut dire laisser aller la douleur et le ressentiment pour pouvoir guérir et avancer.

Le pardon est un cadeau à toi-même. C’est une décision, TA décision….

Il te libère du passé et te permet de vivre dans le temps présent.

Quand tu te pardonnes et que tu pardonnes aux autres, tu deviens vraiment libre. Tu te détaches…

Pardonner signifie libérer un prisonnier et découvrir que ce prisonnier c’était toi. »


~Padre Pio~



Géraldine

www.geraldineredoute.com

Consultations Uccle - Ixelles





37 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page