top of page
Rechercher

La culpabilité ou l’émotion qui nous ronge de l’intérieur !





Encore un sujet qui me parle et une thématique que j’ai bien connue toute ma vie durant !

La culpabilité est pourtant un véritable feu que l’on retourne contre soi !



QU'EST-CE QUE LA CULPABILITE ?


Se sentir coupable, c’est se sentir en faute par rapport à quelque chose ou à quelqu'un : un choix posé, une parole dite, un acte.



LA « SAINE CULPABILITE »


Heureux celui qui culpabilise s’il prend conscience qu’il a transgressé ses valeurs !


Pouvoir reconnaître que j’ai mal agi, que j’ai blessé ou heurté quelqu'un est une qualité. Pas un défaut ou un symptôme morbide. On peut parler de culpabilité empathique (l'empathie étant la capacité à se mettre à la place d'autrui, de ce qu'il vit ou ressent). Je peux alors demander pardon, ou réparer mon erreur. Il s'agit d'une compétence typiquement humaine !


En d’autres mots, si la culpabilité m’aide à prendre conscience de mes erreurs et à ensuite « faire différemment », alors celle-ci est saine et utile !


Nous sommes des êtres imparfaits et donc parfaits tels que nous sommes !


Nous faisons des erreurs, c’est humain, et nous avons beau évoluer et grandir, nous en ferons toujours. Essayons juste de ne pas refaire les mêmes, de sortir de nos schémas répétitifs, d’abord pour nous et notre estime de soi, ensuite pour ne plus blesser autrui.


Prenons aussi un peu de distance et gardons à l’esprit ceci : « je fais ce que je peux avec qui je suis à l’instant T » ! Ensuite, il me sera bien sûr essentiel, sans que cela ne me prenne trop la tête si possible, de me demander « qu’aurais-je pu faire ou dire autrement ? » ; « Si c’était à refaire, comment agirais-je ? ».


Tentons, à chaque instant, de faire du mieux que nous le pouvons, en conscience !


Nous le savons aussi, tant que nous n’avons pas appris la leçon et ajusté nos comportements, la vie nous représente les mêmes « expériences ». Prenons-en conscience et tentons donc de faire différemment, pas à pas, en observant ce qu’il se passe. Plus nous ajustons nos actions/réactions avec une certaine justesse, moins la vie nous représentera des situations conflictuelles ou tendues.


Dites-vous : « Ah, ça y est, cher Univers, je vois que tu me ressers le même plat ! Mais je ne me ferai plus avoir, je décide de faire autrement cette fois-ci ! », et allez-y !


Plus nous serons authentiques en parlant de nous et de nos ressentis, avec le Cœur et non avec l’ego, plus nous serons susceptibles d’être entendus.

Et si vraiment, cela ne devait pas être le cas, ce qui est rare quand on parle depuis son cœur, rappelons-nous que la réaction de l’autre lui appartient : il/elle a également quelque chose à remettre en question ! Nous avons le droit d’être qui nous sommes et d’exprimer notre Vérité, tant que c’est fait avec le cœur et avec respect pour l’autre.


Bien sûr, j’ai connu cela aussi : dire ma Vérité m’a éloignée de certaines personnes, mais celles qui restent sont celles qui nous aiment véritablement pour qui nous sommes, nous acceptent avec nos forces et nos fragilités, nos moments up et nos moments down, nos côtés plus lumineux et plus sombres.


Et n’est-ce pas cela que nous souhaitons ? Des relations authentiques avec des personnes entières, réellement présentes dans les bons comme les mauvais moments ?


Faites confiance que tout est juste, osez vous excuser et réparer vos erreurs ! Et à l'inverse, ouvrez votre cœur à celui/celle qui vous présente des excuses et s'est remis en question !



LA CULPABILITE QUI RONGE !


Quand cela tourne en boucle dans notre tête, cela nous détruit de l’intérieur et ne mène finalement qu’à nous faire du mal à nous-même !

Physiquement aussi d’ailleurs, la culpabilité peut nous causer un mal être intérieur, du stress voire des malaises et des maladies.


Est-ce bien utile ? NON, bien sûr !

Osons alors faire un pas vers soi en s'acceptant tel qu'on est, et ensuite vers l’autre en s'excusant si nécessaire et faisons différemment la prochaine fois !

Soyons doux avec nous-même et ajustons nos actions/réactions !





EN CONCLUSION


Je vous l'accorde, ces principes sont simplistes. Et en même temps, cela doit-il en être autrement ?

Je ne crois pas !


Cessons de nous prendre la tête et de nous flageller !


L’essentiel est de s'accepter tel qu'on est dans l'instant et ensuite de se remettre en question, de prendre notre part de responsabilité en laissant la sienne à l’autre et d’agir différemment à l’avenir, pour soi et pour l’autre, ce qui permettra à une nouvelle dynamique de s’installer !




Géraldine

www.geraldineredoute.com

Consultations Uccle - Ixelles

51 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page