top of page
Rechercher

Incarner sa lumière

Dernière mise à jour : 26 févr.




C’est un Chemin. Un Chemin à faire en Conscience et en Confiance.


En Conscience de chaque étape qui mène à une autre. Car justement, constater avec objectivité l’évolution de son propre chemin est salvateur et (re)donne Confiance.


En Confiance car y croire aide à avancer vers ses objectifs et plus de bonheur, à aller « plus vite » et surtout à émettre une vibration positive en Soi et autour de Soi.



"Il y a au fond de nous de multiples petites étincelles de potentialités ; elles ne demandent qu'un souffle pour s'enflammer en de magnifiques réussites."

- Wilfred Arlan Peterson



Nous avons toutes et tous de magnifiques potentiels en nous.

Tendre vers ceux-ci EST le chemin vers plus de bonheur, de douceur et de légèreté

C'est le chemin/le processus qui sont importants, pas forcément l'arrivée.




POURQUOI VOULOIR INCARNER SA LUMIERE ?


Parce que nous sommes sur Terre pour retrouver d’abord l’Essence de qui nous sommes et ensuite pour Aimer et Rayonner !

Mais il s’agit de s’aimer d’abord soi-même.




QUEL EST LE CHEMIN ?


Il n’y en a bien sûr pas un unique.

Chaque Être a son propre chemin ainsi que son rythme, et tout est juste.

Il y a un temps pour tout et pour chacun.

Parfois, nous pouvons être très impatients et donc « durs » avec nous-mêmes, « dans le contrôle » .

Parfois nous faisons aussi l’erreur de comparer notre chemin à d’autres, alors que nous avons tous une âme unique, notre personnalité, un vécu, des blessures propres.


Tout événement est donc vécu de manière unique ; il n’y a aucun jugement à avoir, à commencer par soi ! Apprenons à être plus doux et patients avec nous-mêmes.




Voici quelques propositions du « Chemin »

(liste non exhaustive et pas forcément dans l’ordre).



J’APPRENDS A ME CONNAITRE ET A M'AIMER DANS MES OMBRES ET DANS MA LUMIERE


Pour ce faire, je m’observe avec bienveillance et avec le plus d’objectivité possible.


Quelles sont mes qualités, mes défauts ? Quelles sont mes peurs ? Quelles sont mes blessures principales ? Suis-je moi-même ou est-ce que je porte des masques ?


Ne nous leurrons pas, nous portons tous des masques à certains moments, et ce n’est pas grave, le tout est d’en être conscient pour aller chaque jour vers plus d’authenticité.

Les masques nous « protègent » de nos peurs, nous font nous adapter et montrer « bonne figure », servent notamment à garder le lien avec l’autre, car nous sommes nombreux à avoir intégré, souvent dès l’enfance, que l’on ne peut être aimé pour qui on est vraiment. C’est une fausse croyance à dépasser, c’est justement le défi que nous propose la Vie : guérir nos blessures.


Prêt(e)s à lâcher vos masques et à être pleinement authentiques ?




J’ACCUEILLE MES EMOTIONS – J’ECOUTE MON ENFANT INTERIEUR


L'Enfant Intérieur, c'est quoi ?


Eh bien, restons simple, il s’agit en fait du petit enfant que nous étions au départ, en arrivant sur Terre, et dont, malheureusement souvent, on ne se souvient plus !


Dans son Essence, L’ENFANT EST une boule d’amour, câlin, lumineux, spontané, créatif, audacieux, un peu « clown » ou « magicien », il agit sans se poser de questions, il est en joie, il a envie de rire et de s’amuser. Il ne demande qu’à rayonner et à être aimé tel qu’il est !


Jusqu’à ce que l’environnement (parents, école, situations difficiles vécues) fasse que l’enfant se coupe littéralement de lui-même, de qui il Est et donc de toutes ses qualités innées.


Pour exister, être aimés et être « vus » :

- Certains vont alors se rebeller, être en colère et faire toutes sortes de bêtises ;

- D’autres vont plutôt se conformer, s’adapter, « rentrer dans le moule », se taire, faire taire leurs émotions et ressentis, se rigidifier, se « faire oublier » et ne pas faire de vague ;

- D’autres encore vont osciller entre les deux selon les circonstances.


L’enfant va donc commencer à porter des masques, et cela se poursuit évidemment à l’âge adulte.


Que faire ?

J’ai conscience que mes émotions sont activées dans certaines situations qui réveillent des blessures de l’enfant que j’ai été.


Que faites-vous en tant qu’adulte lorsque votre enfant ou un enfant est triste ou éprouve d’autres émotions ? Vous le prenez dans vos bras, vous le consolez, vous l’écoutez et vous tentez de le comprendre, voire de le consoler. Et vous l'AIMEZ !


Eh bien, si ce n’est pas encore le cas, faites-le pour vous également. Vous êtes l’adulte aujourd’hui et vous avez pour mission de prendre soin de votre enfant intérieur qui a été blessé et a tant souffert ! Parlez-lui également ! Il mérite d'être pris en considération aujourd'hui avec plus de douceur et d'amour.


Pour ce faire, je m’accorde donc le droit de vivre mes émotions et de les ressentir : je ne les nie pas, je ne tente pas de les taire. Je leur fais de la place, je m’aime pour qui je suis et j’accepte pleinement la richesse que représentent mes émotions.


Je prends le temps de les ressentir, de me laisser traverser, d’observer ce que ces émotions génèrent en moi et ce qu’elles produisent dans mon corps, puis de les laisser s’en aller. Si je parviens en plus à mettre des mots sur mes émotions, c’est un réel plus, d’abord pour moi.


Je ne me juge pas et je veille à ne blesser personne à travers mes émotions.

Je veille à remettre de l’équilibre en moi et autour de moi, je reviens vers les autres une fois que j’ai fait le tour en moi.


Retrouver mon « Enfant Intérieur », c’est aussi retrouver la joie de cet enfant, sa créativité, sa spontanéité, son côté « clown » qui s’amuse, qui s'éclate même, et agit sans trop réfléchir. Et si vous ne vous en souvenez pas, car effectivement nous sommes nombreux à nous être coupés de cette joie, ce n’est pas grave, elle est EN VOUS.


Rallumez la flamme, petit à petit en mettant en place des choses qui vous mettent en joie et vous font du bien : dessiner, bricoler, créer avec nos mains, danser, chanter, prendre un bain chaud, aller aux Thermes, se faire masser, écouter de la musique, lire un bon livre, regarder un film inspirant ou comique, rire avec des amis, jouer à des jeux de société qui mettent de l’ambiance... et bien d’autres choses encore !





ANCRAGE


Je reviens vers moi, en moi et dans les ressentis de mon corps.

Mon mental est alors calme et apaisé.


Je peux m’ancrer de différentes manières à travers toute activité qui fait que je suis relié à moi, à mon corps et au présent : marcher pieds nus dans la terre/mer, jardiner, faire du sport, masser ou me faire masser, créer avec mes mains, danser... Tout ce qui fait que mon mental lâche et que je suis essentiellement dans le présent et dans mes ressentis corporels, avec joie.


Parfois, il faut un peu se forcer pour remettre la dynamique en route, c'est une décision à prendre de Soi à Soi.


Vous pouvez également respirer consciemment dans votre 1er chakra, le chakra « racine » : sentir votre périnée s’ouvrir et se fermer quand vous respirez vous aidera grandement à vous ancrer – essayez, ce n’est pas si simple pour qui n’est pas fort ancré 😉 !


Deux articles pour vous éclairer : ici et ici !




JE CONNAIS MES LIMITES, JE SAIS LES POSER AVEC JUSTESSE


Je sais dire « non » avec douceur et respect, sans forcément me justifier.

Je m’affirme et je m’exprime en toute authenticité car j’ai confiance en moi et en mes ressentis.

J’ai le droit d’exister et d’occuper ma place dans le monde.




MAIS AUSSI...


J’accepte mes imperfections avec lucidité, bienveillance et humour, ce qui me donne envie de faire autrement.


Je suis conscient du travail que j’ai à faire sur moi, je l’aborde avec curiosité, engagement, bienveillance et détermination.


Je coupe les liens qui ne me correspondent plus : liens de personnes physiques, liens transgénérationnels...


Je sais prendre une juste distance dans chaque situation, observer mes émotions sans m’embourber dans celles-ci. Je ne suis plus dans le jugement (ni de moi-même ni de l'autre) ni dans les suppositions.


Je sais prendre la responsabilité de mes actes, de mes paroles, de mes choix.


Je peux répondre à une situation avec Amour (et pourquoi pas même avec humour 😊 en m'acceptant moi-même) plutôt que de réagir avec mon Ego (mes peurs, mes blessures).


Je cesse de m’adapter aux autres afin de recevoir de l’amour et de l’attention. J’exprime ma vérité sans m’adapter à ce que je suppose que l’autre souhaiterait entendre. Je n’attends plus des autres ce que je cherche à me donner ou ce dont j’ai besoin.


Je suis les élans de mon cœur et les différencie de mon ego. Je sais donc reconnaître mon ego quand il prend le dessus.


Je sais lâcher prise sur ce que je ne contrôle pas. Je sais me laisser vivre et faire confiance.


Je suis davantage dans l’agir que le réagir. Et j’agis pour ce que je souhaite.


Mes énergies Yin et Yang sont équilibrées. Je peux donc Être (être réceptif à mes ressentis, mes besoins, mes envies sans culpabilité) et Agir/faire concrètement pour ce que je souhaite vraiment.


Je suis attentif/ve à mes ressentis corporels, j’écoute ce dont mon corps a besoin pour éviter de le pousser trop loin et de tomber malade. Je reconnais que mon corps est ma boussole émotionnelle.


Je suis capable de voir le verre à moitié plein... et d'avoir de la gratitude pour toutes les petites choses qui vont bien dans ma vie.


J’accepte le changement, de sortir de ma zone de confort et de prendre certains « risques » pour matérialiser ce que je souhaite voir éclore dans ma vie.


Je suis connecté à mon âme, à mon intuition, à mon cœur et je les écoute !


Je cultive la confiance en moi au quotidien et la Foi en la Vie !

...



Faites tout cela avec beaucoup de douceur, de bienveillance et d’amour pour vous.


Un pas à la fois, à votre rythme. Il y a un timing juste pour chacun d’entre nous.

La patience est une vertu, j'en sais quelque chose :-) !

C’est alors que vous rayonnerez davantage.



Géraldine

Consultations Uccle - Ixelles

27 vues0 commentaire

Comments


bottom of page